Maelgwn Gwynedd

A priori roi historique, il est le fondateur de la dynastie des Princes de Gwynedd, région au Nord du Pays de Galles. Il aurait régné de 520 à 547, date de sa mort. La dynastie de ces princes a duré jusqu’au XIIIe siècle. Son nom est cité dans certains anciens manuscrits gallois comme Le Livre Rouge d’Hergest et Le Livre Noir de Carmarthen.

Il avait sa cour au château de Deganwy, avant d’installer la capitale du royaume de Gwynedd à Aberffraw sur l’île d’Anglesey. On dit d’ailleurs qu’il fut enterré sur Puffin Island, petite île au nord-est d’Anglesey. Le château de Deganwy ne manque pas d’intérêt bien qu’il ait quasiment entièrement disparu. Il existe quelques restes de murs d’enceinte dont la taille est impressionnante et laisse imaginer une construction massive et étendue entre deux monticules rocheux. De plus, il est situé sur un promontoire spectaculaire : il domine la vallée de Conwy et offre un panorama de 360° d’Anglesey à Liverpool. On aperçoit dans le creux de la vallée le château de Conwy, l’un des châteaux forts de l’Iron Ring construits par le pourfendeur des princes de Gwynedd, Edward Ier. Ironiquement, la position du château de Maelgwn Gwynedd semble incomparablement plus forte que celle du château de Conwy, mais c’est bien Edward Ier qui a eu pourtant le dernier mot. Il est vrai qu’à ce moment, le château de Deganwy était déjà en ruine !

Ruines du château de Deganwy, nord Pays de Galles

Dans la mythologie galloise, le roi Maelgwn Gwynedd a un rôle dans le Conte de Taliesin. C’est en effet à sa cour que se rend régulièrement Elffin, le fils de Gwyddno Garanhir. Elffin défie son roi Maelgwn, prétendant avoir une femme plus fidèle que l’épouse du roi, un barde « Taliesin » plus savant que ceux du roi et un cheval plus puissant que toute l’écurie de Maelgwn. Le roi le fait jeter en prison. Taliesin vient le sauver et conte ensuite la prédiction du royaume au roi.