Légendes Celtiques

Quand la Bretagne ainsi nommée était l’île de « Grande Bretagne » et l’Armorique, la « Petite Bretagne », toutes deux étaient peuplées de légendes celtiques qui ont donné corps à la « matière de Bretagne », un ensemble de textes du Moyen-Âge représentant la tradition celtique, parmi lesquels, la légende du roi Arthur…

Il est des belles « rencontres » quand on croise un livre dans une bibliothèque, que le titre et la couverture interpellent et qu’il y a comme un écho avec le travail qu’on est en train de faire. Après la légende de la ville d’Ys, légende celtique fascinante qui reprend le thème des villes englouties, nous plongeons au cœur des contes médiévaux Gallois, d’une richesse sans fin tant ils sont nombreux à étudier et à comprendre. C’est un grand voyage dans le passé, au cœur des légendes celtiques, que nous allons essayer de transformer en voyage bien réel au Pays de Galles, pour faire s’entrecroiser légendaire et patrimoine.

Et forcément, dans la lecture des textes Gallois, apparaissent par-ci, par-là, le personnage historico-légendaire d’Arthur et son conseiller Merlin.

C’est donc avec surprise et enthousiasme que j’ai découvert ce livre que je recommande à tous ceux qui ont envie de se plonger dans cette « matière de Bretagne », en douceur et aisément : « La Grande épopée des chevaliers de la table ronde, T1 : Arthur et Merlin ». Il est vrai que la production de livres sur Arthur est phénoménale et parfois déroutante. Par quel bout le prendre ?

Grâce à ce livre édité par Actes Sud Junior, sont retracés en 50 épisodes succincts et bien écrits avec illustration (Olivier Charpentier) à l’appui, la jeunesse d’Arthur, ses origines, ses liens avec Merlin, ses parents, comment il devient roi de Bretagne, jusqu’au choix des chevaliers qui feront partie de la Table Ronde, incluant la rencontre avec Lancelot du Lac.

C’est simple et juste passionnant !

L’auteur, Sophie Lamoureux, s’est basée sur des textes historiques pour construire son intrigue, entre autre « Histoire des rois de Bretagne » de Geoffroy de Monmouth (XIIe siècle) qu’il nous reste plus qu’à lire à présent.

A moins de se plonger directement dans le Tome 2 de la « La grande épopée des chevaliers de la table ronde : Lancelot et Guenièvre », des mêmes auteurs et paru cet automne…

Ecrivez votre message

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *