Ar-Men, « L’Enfer des enfers »

Sortie en novembre 2017, la Bande Dessinée d’Emmanuel Lepage raconte la construction de ce célèbre phare du « bout du monde », avec en trame de fond la légende de la ville d’Ys.

Quelle belle découverte que cette lecture !

Quand dehors, c’est la tempête…Quand le temps de Noël laisse un peu de place à des lectures inattendues…Quand on a juste envie de se blottir au coin du feu d’une chaumière bretonne…

Qu’il est bon de se laisser emporter par des dessins magnifiques, des aquarelles vibrantes et une histoire prenante, qui résonne avec notre aventure.

Emmanuel Lepage, dessinateur, scénariste et coloriste de bandes dessinées, originaire de Saint-Brieuc, s’est lui aussi aventuré aux portes des légendes celtiques bretonnes, et pas des moindres : l’histoire réelle d’Ar-Men, phare bel et bien ancré au large de la Chaussée de Sein, construit en quatorze années et pas moins (terminé en 1880), tant il était difficile d’accoster le rocher qui porte ce nom, Ar-Men ; et l’histoire en toile de fond de la légende de la ville d’Ys, interprétée dans la droite ligne des auteurs de BD qui se sont intéressés à la légende de la ville d’Ys : Rodolphe et Alzate pour « La Ville d’Ys » chez Dargaud ; Istin et Nenadov pour « Ys, La Légende » chez Soleil Celtic ; Auclair et Deschamps pour « Bran Ruz » chez Casterman. La BD d’Emmanuel Lepage nous est apparue notamment comme inspirée par « Bran Ruz ».

Emmanuel Lepage

A l’Etape 5 de notre guide de voyage, nous rappelons en quelques mots l’histoire du phare d’Ar-Men. L’album d’Emmanuel Lepage nous permet à présent de « visualiser » et d’imaginer comment une telle construction a pu avoir lieu, et comment les marins et habitants de l’île de Sein ont dû s’y prendre pour aborder le célèbre rocher. On retrouve notamment, dans les pages de la BD consacrées à l’Ile de Sein, la même atmosphère que l’écrivain Henri Queffélec nous transmet dans ses deux romans : Un feu s’allume en mer où il est aussi question de la construction du phare d’Ar-Men, et le roman Un recteur de l’île de Sein.

Le dessinateur, pour rendre plus réel son imaginaire, a eu la chance de pouvoir débarquer sur le phare (automatisé depuis 1990), hélitreuillé, carnet de croquis et aquarelle sous la main, dans les terribles embruns.

Emmanuel Lepage

L’histoire est racontée par un gardien du phare, pris dans les démons de sa mémoire, dans la tristesse de son passé, et qui cherche refuge en ce lieu solitaire. Il y trouve la mythique histoire de la ville d’Ys, du roi Gradlon et de sa fille Dahut, qui hante encore les eaux de la Mer d’Iroise…La druidesse de l’Ile de Sein, Velléda, et Merlin ne sont pas loin non plus…Et la mort aussi, qui règne partout en ces lieux déchirés par la folie de la mer…

Une magnifique « fresque »…

Emmanuel Lepage
Jean Guichard

 

Ecrivez votre message

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *